La Mairie de Thouars

Les différentes salles et institutions de la Mairie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bilan Hebdomadaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Bilan Hebdomadaire   Dim 14 Oct - 14:00

Cyphus accroche un tableau de liège à l'extérieur de son bureau et inscrit en son chef:

Citation :
Bilan Hebdomadaire

Cette feuille a pour objectif de récapituler mes rapports quotidiens objectifs afin de les interpreter (et là du coup on tombe dans le subjectif, d'où mes réserves).
Ce bilan doit donc certainement susciter des réactions qui devront être débatues dans le sujet prévu à cet effet pour ne pas briser le rythme de ce sujet.

_________________


Dernière édition par Cyphus le Sam 1 Mar - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 7 au 14 octobre 1455   Dim 14 Oct - 14:00

Artisans:

Après une chute notable du salaire des meuniers (jusqu'à 11 écus) qui suivit une hausse excessive de celui des boulangers (jusqu'à 46.2 ecus), les salaires de la filière pain retournent à la normale depuis ces deux derniers jours (respectivement 21.00 et 31.20 écus), la situation devrait se stabiliser dans le courant de la semaine prochaine.

Le salaire des bouchers a subi une sensible baisse en début de semaine (-6 écus) qui les mène à stagner encore aujourd'hui entre 20 et 21 écus.

Conclusion: (attention ceci est un avis personnel)

Ne rien faire concernant la filière pain, l'économie semble reprendre son cours.

S'interresser au salaire des bouchers en baissant le prix des carcasses et en élevant le prix des morceaux de viande à 18.5 écus (contre 17.9 en ce moment), ceci menant le salaire des bouchers à une moyenne honorable.
Cependant il faut prendre en compte la chute du prix du maïs (voir plus bas).

Exploitants:

Les revenus des cultivateur de blé et légumes restent constant dans une moyenne normale malgrès un pic du prix du blé le 13 qui disparait le lendemain même (semble-t-il dû à un achat en gros).

Le prix des sacs de maïs chute depuis le début de la semain et le salaire des cultivateurs de maïs a baissé de plus d'un écus en une semaine.

Conclusion: (avis personnel)

Pas de problême en ce qui concerne le prix des légumes.

Le blé est à surveiller pour éviter sa chute (qui semble s'amorcer).

Le maïs doit être redressé à 3.75 écus en élevant le prix de la viande à 18.50 écus et les carcasses de cochon à 16.00 écus.

Ceci offrant un salaire de 25 écus au bouchers, une hausse du salaire des cultivateurs de maïs sans pour autant baisser celui des éleveurs (c'est le client qui paye).

Mais il me faudrait la confirmation d'un éleveur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 15 au 21 octobre 1455   Dim 21 Oct - 21:21

Artisans:

La hausse du salaire des meuniers a surpassé mes espérances en montant de 20 écus pendant la semaine, atteignant les 30 écus.
Au fâcheux détriment des boulangers dont les salaires on chuté de 30 écus en trois jours, les faisant passer à 15 écus.

Les bouchers ont toujours un salaire qui continue de stagner autour des 20 écus.

Conclusion:

Le prix du pain doit monter à 7 écus, accordant ainsi aux artisans de la filière pain un salaire équivalent, et, je l'espère, avoir enfin une stabilité économique durable.
En contrepartie les salaires des ouvriers qualifiés devront monter à 24 écus pour compenser la hausse du prix du pain.

Cependant il faut également relever le salaire des bouchers, qui est sous ces 24 écus, en élevant le coût des morceaux de viande à 18.5 écus minimum.
Ce qui leur accorderai un salaire de 25 écus.

Exploitants:

Tous les revenus des exploitants ont été cette semaine très stables et dans des fourchettes raisonnables puisque les exploitants au blé gagnent chaque jour 7 écus, les exploitants de maïs 6.5 et les maraichers 6 en moyenne.

Conclusion:

Tout va bien de ce côté là, le maïs a suffisament remonté pour redresser le salaire des cultivateurs de ce produit et le prix du blé s'est stabilisé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 22 au 28 octobre 1455   Ven 26 Oct - 20:17

Cyphus rédige son rapport un peu en avance en prévision de son séjour chez les drosophiles.

Artisans:

Le rapport des salaires entre meuniers et boulangers sont encore très instables étant donné les écarts des meuniers fautifs qui provoquent d'importantes perturbations des différents salaires (je poste tout à l'heure la courbe).

Le salaire des bouchers remonte lentement mais avec une allure régulière et encourageante grâce au magnifique travail d'Annelucie.

Conclusion:

Il faut contrôler les meuniers et faire appliquer les décrets d'Odysseus, c'est la priorité en ce moment.
Le prix du pain doit encore monter... j'ai fait un petit "sondage" hier qui a révélé qu'aucune miche n'atteint les 7 écus! (à part une à 12.95 qui n'a pour nous aucune importance).




Un décret sur le prix du pain s'impose-t-il?

Les bouchers s'en sortent de mieux en mieux je vais laisser Annelucie faire...

Exploitants:

Les revenus des exploitants restent stables.

Conclusion:

Laissons-les peinards.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 28 octobre au 4 novembre 1455   Dim 4 Nov - 21:28

Artisans:

Le salaire des bouchers baisse un peu mais se stabilise à 25 écus.

Les salaires des meuniers et boulangers sont chaotiques et se croisent chaque jour (aux alentours des 30 écus, avec une amplitude de 5 écus) à cause de la vente de farine très irrégulière (de 15 à 16 écus).
De plus la chute du prix du pain de 30 deniers est considérable et a fortement fait baisser le salaire des boulangers (de près de 5 écus).

Conclusion:

Les bouchers sont certainement très contents, laissons les tranquilles, de plus j'ai grande confiance en le travail d'Annelucie.

Le prix du pain doit remonter, ca c'est évident, au moins jusqu'au 6.80 habituels.
Je n'ose m'exprimer au sujet de la farine, son prix doit remonter aux 16 écus proposés mais les meuniers se marchent sur les pieds, j'ai également pris la décision de casser les prix avec ma demi centaine de sacs, je n'ai plus le choix, si nous ne pouvons pas coopérer c'est la guerre.
Si c'est la guerre il y auront des morts et tant pis pour eux, les survivants continueront à mouliner.
Je suis dur mais réaliste, mes confrères veulent la guerre, ils l'ont.

Exploitants:

Le prix du maïs c'est stabilisé à 3.5 écus, offrant aux cultivateurs un salaire de 5.29 écus.
Les salaires des cultivateurs de blé remonte à 6.4 écus.
Les maraichers voient leur salaire chuter à 6.3 écus après une vente de légumes chaotique, certain descendant à 11.50 écus!

Conclusion:

Le prix du maïs est trop bas à mon goût puisque les esploitants ne gagnent plus que 5.29 écus par jour contre les 6 écus "normaux" correspondant à un prix de vente de 3.70 écus.

Le salaire des bléiculteurs semble se stabiliser à un point pas encore satisfaisant, ce qui est inquiétant puisqu'il absorbent donc une partie des pertes de la guerre des meuniers.

Les légumes doivent remonter à 12 écus comme ils l'ont toujours été.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 5 octobre au 11 novembre 1455   Dim 11 Nov - 18:59

Artisans:

Le salaire des bouchers est remonté et atteint le chiffre honorable de 27 écus journaliers.

L'écart entre le salaire des meuniers et boulangers s'est énormément creusé ces temps si (48 écus contre 25) même si la baisse du prix du pain fait aujourd'hui baisser le salaire des boulangers à 42 écus journaliers.

Conclusion:

Les bouchers sont certainement contents.

A 6.75 le prix du pain est correct, mais le problème de la FARINE persiste (j'en ai marre de ce mot), à 15.6 écus les deux artisans auraient un salaire de 31 écus! Mais non... en ce moment les boulangers profitent de dix écus sur le dos des meuniers... comme toujours.
Il faut trouver une solution à ce problême qui ne fait que trop durer, il ne faut pas blamer les boulangers qui comme vous et moi achètent le moins cher, mais aux meuniers qui se tirent dans les pattes, le décret était une bonne idée mais à cause du fait qu'il ne soit pas validé par le comte, les prévenus n'ont pas été punis, donc les meuniers ont continué.
Pour info voilà trois semaines que je coupe du bois ou vais à la mine, ca me plairait que ca change...

Exploitants:

Le maïs reste toujours bas (3.5), le blé se stabilise à bon prix (12.5) et les légumes baissent encore (11.5), accordant aux exploitants des salaires de 6.5, 6.2 et 5.29 écus.

Conclusion:

Le maïs doit toujours être relevé à 3.70 écus, pour un salaire de 6 écus.

Les salaires des cultivateurs de blé et maraichers sont corrects mais les légumes restent à bas prix, cependant cette baisse n'est pas préoccupante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 12 octobre au 18 novembre 1455   Dim 18 Nov - 16:16

Artisans:

L'ensemble des salaires des artisans se stabilisent au cours de la semaine, meunier et bouchers sont payés 23 écus par jour et les boulangers 33 écus.

Conclusion:

Ca va mieux, même si les boulangers gardent un salaire très élevé la situation devient plus équitable et les meuniers vont pouvoir recommencer à bosser.

Il faut continuer à élever les salaires des bouchers et meuniers à 25 écus mais ca devient moins urgent.

Exploitants:

L'ensemble des salaires des exploitants est en baisse, puisque les cultivateurs de blé gagnent 6.5 écus par jour, de maïs 5.13 écus et de légumes 5.8 écus.

Conclusion:

Après quelques comparaisons sur nombre de villes "échantillons" partout dans le royaume il apparait que la situation n'est pas dramatique et même plutôt normale, donc tout va bien les salaires doivent en rester là, il suffit juste d'éviter une baisse plus importante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 19 octobre au 25 novembre 1455   Dim 25 Nov - 19:57

Artisans:

Cette semaine les différents salaires des artisans varient chaotiquement puisque le salaire des bouchers varie autour des 33 écus avec la forte amplitude de 5 écus, celui des boulangers tangue entre 30 et 40 écus, tandis que le salaire des meuniers monte de 24 à 29 écus.

Conclusion:

Malgrès toutes ces variations dûes à un rééquilibre du salaire des artisans qui se met en place, il apparait la moyenne confortable de 35 écus pour les boulangers et bouchers tandis que les meuniers peinent à rattraper la barre salariale des 30 écus.
Selon moi une intervention sur le marché n'est pas nécessaire et les salaires tendent à se stabiliser. Seul celui des meuniers doit encore être suivit afin de vérifier sa hausse jusqu'aux 35 écus utopiques souhaités.

Exploitants:

Les salaires des exploitants sont quand à eux restés constants.
Le bléiculteurs gagnent 6,55 écus par jour, les maraichers 5,8 écus et les cultivateurs de maïs 5,29 écus.

Conclusion:

Ces salaires sont très corrects et même importants, leur stabilité depuis le début du mois est très encouragente.
Je conseille rien... on touche pas une économie qui marche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 25 novembre au 2 décembre 1455   Dim 2 Déc - 16:19

Artisans:

Les boulangers ont a présent 32 écus de salaire journalier, les bouchers 30 écus et les meuniers 28 écus.

Conclusion:

Que dire sinon que nous avons enfin réussi?
Ces salaires me semblent tout à fait acceptables voire même idéaux.
Je suis heureux de voir ces chiffres.

Exploitants:

Le salaire des bléiculteurs est de 6,65 écus journaliers, celui des maraichers de 6,08 écus et celui des producteur de maïs de 5,29 écus.

Conclusion:

Là aussi tout va bien je vais me retrouver au chômage si ca continue...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odysseus



Nombre de messages : 246
Date d'inscription : 14/05/2007

Caractéristiques
Points de Charisme:
0/255  (0/255)
Points de Force:
0/255  (0/255)
Points d'Intelligence:
0/255  (0/255)

MessageSujet: Re: Bilan Hebdomadaire   Lun 3 Déc - 6:03

héhé, ces sacrés meuniers... Je suis adepte du non interventionnisme^^

bon, ben ya plus qu'à surveiller de loin tout ca...

On peut maintenant s'atteller à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 3 décembre au 9 décembre 1455   Mar 11 Déc - 18:50

Artisans:

Des écarts chaotiques se font sentir: tandis que les meuniers voient leur salaire continuer à baisser entre 24 et 25 écus, les bouchers et boulangers font varier du jour au lendemain leurs salaires entre 30 et 40 écus.

Conclusion:

(Ce rapport est en retard car contient des informations qui ne devaient pas être divulguées plus tôt.)
L'achat massif de la viande et du pain et donc la hausse des salaires des bouchers et boulangers s'explique par le rassemblement des rations de l'armée.
Le marché ne souffre donc pas et doit se stabiliser dans la semaine. (à l'heure ou j'édite ce rapport les artisans ont tous un salaire de 31 à 32 écus.)

Pour le salaire des meuniers.. hum... une tite gaffe sans conséquences importantes heureusement de notre maire.
Mais je ne doute pas de son travail et je lui souhaite un fructifiant second mandat.

Exploitants:

Le salaire des bléiculteurs est de 6,60 écus journaliers, celui des maraichers de 5,80 écus et celui des producteur de maïs de 5,13 écus.

Conclusion:

Pas de problème notable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 10 décembre au 16 décembre 1455   Dim 16 Déc - 19:59

Artisans:

Les meuniers gagnent 29 écus journaliers, les bouchers et boulangers en touchent 32.

Conclusion:

Les salaires se stabilisent comme prévu, tout va bien.
Cependant le salaire des meuniers entame une petite baisse qui m'inquiète étant donné qu'elle correspond à une surproduction de farine...

Exploitants:

Le salaire moyen des bléiculteurs est de 6,55 écus journaliers, celui des maraichers de 5,90 écus et celui des producteur de maïs de 5,29 écus.

Conclusion:

Pas de problème notable, les prix restent très stables.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 17 décembre au 24 décembre 1455   Lun 31 Déc - 19:34

Artisans:

Les meuniers et bouchers touchent un salaire quotidien d'une trentaine d'écus, les boulangers, eux gagnent 35 écus journaliers.

Conclusion:

Le salaire des bouchers varie peu et est acceptable, celui des boulangers, bien que haut, est tout à fait acceptable puisque les meuniers obtiennent un salaire croissant jusqu'aux 30 écus.

Exploitants:

Le salaire moyen des bléiculteurs est de 6,80 écus journaliers, celui des maraichers de 5,80 écus et celui des producteur de maïs de 5,13 écus.

Conclusion:

Pas de problème notable, les prix restent très stables.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 25 décembre au 31 décembre 1455   Lun 31 Déc - 19:49

Artisans:

Les données, bien qu'entrecoupées (je ne t'en veux pas Huet, je suis objectif), montre un renversement des salaires meuniers/boulangers puisque le salaire des bouchers reste au dessus de la barre des 30 écus, les meuniers touchent un salaire de 35 écus et les oulangers se contentent de 35 écus quotidien.

Conclusion:

Ce renversement est lié à la baisse importante du prix du pain suivant une production massive.
Il n'était pas nécessaire de baisser les prix pour vendre puisque le pain s'écoule vite étant donné la quantité de soldats.
remonter le prix du pain rétablirait l'équilibre.

Exploitants:

Le salaire moyen des bléiculteurs est de 6,65 écus journaliers, celui des maraichers de 5,72 écus et celui des producteur de maïs de 5,13 écus.

Conclusion:

Pas de problème notable, les prix restent très stables.
Le prix du blé baisse par moment en journée mais la demande importante y répond pour retrouver des plages correctes en soirée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 1 janvier au 6 janvier 1456   Lun 7 Jan - 22:36

Artisans:

Bouchers et meuniers gardent le salaire confortable de 32 écus journaliers tandis que les boulangers se contentent de moins de 25 écus.

Conclusion:

Le prix du pain commence à remonter, quelques jours et les boulangers retrouvront leur salaire de 32 écus.

Exploitants:

Le salaire moyen des bléiculteurs est de 6,65 écus journaliers, celui des maraichers de 5,80 écus et celui des producteur de maïs de 5,00 écus.

Conclusion:

Les prix restent très stables.
Le prix du maïs baisse et mérite que l'on s'y préoccupe. Surtout que les cultivateurs de maïs sont les moins bien payés des paysans...

_________________


Dernière édition par le Dim 3 Fév - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 7 janvier au 13 janvier 1456   Dim 13 Jan - 14:59

Artisans:

Après une chute de leurs 33 écus jusu'à 25 écus, les salaires des bouchers et boulangers remontent progressivement aux 30 écus tandis que les meuniers restent à un salaire de 27 écus.

Conclusion:

Bon, ca va mieux, juste à rebaisser le prix du blé de 30 deniers (12.6 c'est raisonnable non?) et les salaires retrouvent la barre des 30 écus.

Hum, notez que je suis enfin! content du prix de la farine.

Exploitants:

Le salaire moyen des bléiculteurs est de 6,90 écus journaliers, celui des maraichers et des producteur de maïs de 5,90 écus.

Conclusion:

Le maïs a flambé de facon spectaculaire le 12 janvier et les salaires des cultivateurs de maïs redeviennent corrects.
Le prix du légume se stabilise tandis que le blé reste trop cher... même si 12.5 est le minimum à cause du comté, s'y tenir serait bien (6.50 de salaire pour un cultivateur c'est déjà bien non?).

_________________


Dernière édition par le Dim 3 Fév - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 14 janvier au 20 janvier 1456   Mer 23 Jan - 22:49

Artisans:

Les meuniers gardent un salaire stable de 28 écus.
Les boulangers ont un salaire variable allant de 30 à 32 écus.
Les bouchers atteignent le salaire confortable de 34 écus journaliers.

Conclusion:

Le salaire des bouchers augmente de facon compréhensible en vue du conflit qui se prépare.
Pour les meuniers et boulangers c'est triste à dire mais le fait que les boulangers continuent d'écraser les meuniers est signe d'un bon fonctionnement du marché...

Exploitants:

Le salaire moyen des bléiculteurs est de 6,80 écus journaliers.
Le salaire des maraichers chute de 6.6 à 6.12 écus et celui des producteur de maïs de 5,60 à 5.29 écus.

Conclusion:

Soyons réaliste, tout est normal pusique les salaires redeviennent inégalitaires.

_________________


Dernière édition par le Dim 3 Fév - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 21 janvier au 27 janvier 1456   Dim 27 Jan - 20:22

Artisans:

Les bouchers gardent un salaire élevé de 31 à 33 écus.
Les boulangers ont un salaire variable allant de 26 à 36 écus avec une moyenne de 30 écus.
Les meuniers atteignent enfin le salaire 30 écus journaliers.

Conclusion:

Ca va bien mieux, il nous suffit d'attendre que les prix ses tabilisent, le marché se tient bien ces temps ci.

Exploitants:

Le salaire moyen des bléiculteurs est de 6,80 écus journaliers.
Le salaire des maraichers chute à 5.8 écus et celui des producteur de maïs reste de 5.29 écus.

Conclusion:

Bon, un juste retour des choses apparament, l'égalité entre les cultivateurs est-elle utopique? Une amplitude de 33% ca me semble énorme...
Attendons la réponse du comté... que ca à faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 28 janvier au 3 février 1456   Dim 3 Fév - 19:11

Artisans:

Les boulangers gardent un salaire stable de 31 écus tandis que les bouchers voient leur salaire augmenter considérablement (jusqu'à 40 écus) étant donnée la demande très importante en viande.
Le salaire des meuniers, après une baisse importante en début de semaine, atteint à nouveau les 30 écus.

Conclusion:

Merci Zezelique... tu as réussi... le décret s'applique enfin.

Exploitants:

Le salaire des bléiculteurs est passé de 7.00 à 6.50 écus journaliers.
Le salaire des maraichers reste à 5.96 écus et celui des producteur de maïs à 5.29 écus.

Conclusion:

On est loin de l'égalité salariale mais les bléiculteurs redeviennent raisonnables dans leur supériorité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 4 février au 10 février 1456   Dim 10 Fév - 16:50

Artisans:

Les meuniers gardent tout au long de la semaine un salaire correct et stable de 25écus tandis que les boulangers touchent un salaire variable entre 22 et 32 écus.
Les bouchers cependant ne peuvent pas exercer leur métier.

Conclusion:

La filière pain se porte bien.
Les bouchers les plus rapident arrivent à avoir un salaire très élevé à cause du peu de viande en vente mais pour la plupart le manque de carcasse les contraint au chômage.
Une importation de carcasses me semble judicieuse.

Exploitants:

Le salaire des bléiculteurs et des maraichers restent excessivement hauts (7 écus) face aux 5.29 écus quotidiens des cultivateurs de maïs.

Conclusion:

Les décrets paralysent toute action que nous pourrions entreprendre...
Donc nous sommes impuissants: les cultivateurs de maïs sont et resteront lesés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 11 février au 17 février 1456   Dim 17 Fév - 18:32

-Je fais une nouvelle présentation, j'espère que ca plaira.
Il me semble plus interressant d'apréhender une filière dans son ensemble que de séparer bêtement les travailleurs entre classes.


Filière Blé~Farine~Pain

Les salaires de cette filière sont enfin arrivés à un compromis qui me satisfait amplement puisque les boulangers gagnent 31.8 écus par jour, les meuniers 29.5 et les bléiculteurs 6.55 écus journaliers.

J'espère marquer là la fin d'un long combat contre les débordements de la filière mais je ne me fais pas trop d'illusions...

Filière Maïs~Elevage~Viandes

Cette filière déconne à plein régime puisque les cultivateurs de maïs doivent se contenter de 5.29 misérables écus par jour tandis que les bouchers en gagnent plus de 50!

Il est nécessaire de faire barrage à la très forte spéculation qui enrichit honteusement les bouchers et ruine nos soldats.
Il faut également élever au possible le prix du maïs, ou proposer des aides à ces cultivateurs qui touchent un salaire très bas.

Maraichers

La faible de production de légumes rend la demande supérieure à l'offre et fait flamber les prix... et les salaires des maraichers par la même occasion puisqu'ils dépassent même les bléiculteurs avec 7 écus de salaire!

Thouarsais, soyez maraichers!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huet



Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 18/08/2007

Caractéristiques
Points de Charisme:
245/255  (245/255)
Points de Force:
209/255  (209/255)
Points d'Intelligence:
236/255  (236/255)

MessageSujet: Re: Bilan Hebdomadaire   Dim 17 Fév - 19:51

S'ils sont pas contents... qu'ils retournent chez eux les soldats... On va leur donner des fleurs aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Bilan Hebdomadaire   Lun 18 Fév - 19:51

-Oui ils vont retourner chez eux les soldats.

http://mairiedethouars.forumactif.fr/annonce-de-la-mairie-f2/decrets-et-annonces-comtales-t182.htm#1815

Cyphus rit.

-Par contre tu as raison Huet mais je pensais aussi aux thouarsais... 22 écus le morceau de viande ca aide pas à digèrer...
Même le poisson est devenu moins cher que la viande...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Admin


Masculin
Nombre de messages : 616
Age : 25
Localisation : Erguenault
Emploi : Intendant des Armées
Niveau : Elu
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Semaine du 18 février au 24 février 1456   Dim 24 Fév - 23:13

Filière Blé~Farine~Pain

La filière pain se porte le mieux du monde puisque tous les salaires sont corrects et même souvent confortables.
Les boulangers gagnent 30 écus, les meuniers 27 écus et les cultivateurs de blé 6.80 écus journaliers.

Filière Maïs~Elevage~Viandes

Les cultivateurs de maïs gagnent 4.81 écus par jour tandis que les bouchers touchent 50 écus par jour.

La situation s'aggrave de jour en jours et la pénurie en carcasses doit vite être règlée (appel au conseiller boucher...).

Il est nécessaire de faire barrage à la très forte spéculation qui enrichit honteusement les bouchers sur le dos des clients.
Il faut également élever au possible le prix du maïs, ou proposer des aides à ces cultivateurs qui touchent un salaire très bas.

Maraichers

Winnisette s'en occupe désormais... bon courage ma belle boulangère!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bilan Hebdomadaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bilan Hebdomadaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dernier bilan de choléra:14,642 cas et 917 décès
» Le bilan des inondations en Haiti
» Bilan de l'annee 1 de Preval II selon les medias
» Bilan de vos observations sur la politique haitienne.
» Choléra, dernier bilan: 305 morts et 4649 cas de contamination

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Mairie de Thouars :: Bureau du Conseiller au commerce-
Sauter vers: